Vintage Traveller

"On n' a jamais que la liberté que l'on se donne"

Kratie – Cambodge

Lorsque nous faisons nos trajets de ville en ville, les routes et la campagne que nous traversons me fascinent et m’émerveillent toujours autant. Cette fois la flore est très présente, au bord de la route, des cocotiers, des palmiers, des albizias et bien plus que je ne saurais citer. Les maisons en bois, les énormes bottes de pailles sorties tout droit de dessins animés, les bords de routes habillés de petits marchands de nourriture ou d’essence, un parasol, un hamac et quelques planches de bois suffisent pour s’installer.
Les cabanes sur pilotis s’enchaînent en longeant le Mékong, le sable blanc et l’eau bleue embellissent d’autant plus notre vue.

Nous arrivons à Kratie après 8h de mini-van où les dernières heures avaient été tape-cul. En effet la route qui relie Stung Treung à Kratie n’est pas vraiment une route. Un coup on roule à gauche, un coup à droite sans aucune raison apparente.
Nous arrivons à Kratie, on est censé venir nous chercher. Il arrive, nous emmène à l’hôtel, nous n’avons aucune idée de l’état de l’hôtel dans lequel nous arrivons, car nous n’avons trouvé aucun commentaire sur internet. Bonne surprise c’est nickel ! Sauf quelques petits lézards qu’Anaïs redoute de manger dans son sommeil !
Nous partons faire un tour dans la ville, ça ne prend pas longtemps. La ville borde le Mékong, au loin une île de sable : Koh Trong, où nous irons demain faire un tour. Nous longeons les quais et nous descendons au ponton d’embarquement du bateau pour Koh Trong. Un grand ponton, agréable pour se poser et admirer le coucher de soleil. Les nuages encore une fois sont contre nous, mais ça vaut quand même le coup.
On passe la soirée tranquillement sur une terrasse, le seul restaurant-bar international où tous les touristes de la ville doivent se retrouver. A tout casser il doit y avoir une 15aine d’occidentaux dans cette petite ville.

Lendemain, nous nous réveillons tranquillement pour aller petit-déjeuner. La nuit a été un peu agitée par ma faute, mes crises de toux ne se sont pas arrêtées…
Nous devons acheter notre billet de bus pour demain, nous partons pour une contrée encore un peu plus lointaine dans l’est. On trouve ce qui pourrait être une station de bus, des déchets partout, des mini-vans garés, des petites dames qui vendent à manger et beaucoup d’hommes assis à attendre le déluge, qui nous regardent de façon insistante. Endroit où, comme vous pouvez l’imaginer, on n’a pas forcément envie de s’attarder. Nous apercevons le bureau, achetons nos billets et repartons aussi sec.

Nous partons pour Koh Trong dans un petit bateau à moteur, 25cts la traversée, on ne va pas se ruiner. On arrive sur une immense plage de sable blanc. On remonte la plage pour arriver sur l’île. On loue un vélo. L’île n’est pas très grande, une 10aine de kilomètres. On a vu pire. Après-midi bien agréable !

Suivez-moi !

Inscrivez-vous maintenant et recevez un e-mail lorsque qu'il y a de nouveaux articles en ligne.

Je ne vendrai, donnerai ou partagerai jamais vos adresses mail. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Vintage Traveller

Theme by Anders Norén