Vintage Traveller

"On n' a jamais que la liberté que l'on se donne"

Battambang – Cambodia

Départ de Kompong Chhnang vers 9h30, le bus est déjà surchargé, mon sac ne passe pas en soute…soit ! Nous avons des places tout devant, pas de barre de protection comme habituellement dans les bus, ni de ceinture de sécurité, au premier gros freinage on sera dans le pare brise sans grand mal! En plus du chauffeur il y a deux accompagnateurs, qui s’installent sur des petits tabourets et dès que des gens s’arrêtent dans quelques kilomètres, ils s’installent sur ces petits tabourets à côté du chauffeur ou dans l’allée soit presque sur nos genoux. Nous sommes censées être assises sur les premiers sièges et pourtant nous retrouvons jusqu’à 5 personnes agglutinées devant nous, dont un enfant malade. A chaque aller en bus des gens, adultes comme enfants, vomissent.

Nous avons environ 4h de bus et nous nous arrêtons littéralement tous les km… soit pour prendre des gens soit pour les déposer soit on ne comprend pas pourquoi… Nous voilà finalement à Battambang, bizarrement plutôt dans les temps. En même temps 240km en 4h ça n’a rien de très glorieux. On prend un tuktuk pour rejoindre notre hôtel, cette fois plutôt dans le centre-ville. On pourra tout faire à pied, c’est bien mieux !

On fait le tour de Battambang dans l’après midi, c’est plutôt une petite ville, par contre il y a au moins une dizaine de temples donc c’est agréable à regarder. Vers 19h30 on décolle de l’hôtel pour trouver un endroit où manger. On a repéré un restaurateur végétarien pas loin de l’hôtel, mais surprise c’est déjà fermé… Faut dire qu’au Cambodge le dîner est à 17h 30 et que presque tous les restaurants ferment à 21h. On n’est pas à l’heure occidentale, ça c’est clair! On file vers le centre et quelques restaus sont encore ouverts, ouf !

Lendemain matin supposé être sans réveil…c’était sans compter les allées et venues dans les couloirs et les travaux juste en-dessous de la fenêtre. Petit marteau-piqueur à partir de 7h…Quel réveil en douceur!

On prend toutefois notre temps, on va petit déjeuner et sur notre route un tuktuk francophone nous propose de nous emmener dans plusieurs endroits à l’extérieur de la ville. Le Bamboo Train, ça c’était déjà dans nos plans, des rails abandonnés qui servent maintenant seulement au  “Bamboo train”. C’est l’attraction phare de Battambang, à mon avis plus un attrape pigeon qu’une réelle attraction. Un aller-retour d’une heure sur une planche de bambou équipée d’un moteur, je ne pensais pas mais ça va très vite et comme les rails sont vétustes à chaque enclenchement d’un nouveau rail (soit tous les 10 mètres) j’avais le sentiment qu’on allait virer dans le talus. Il est 12h tapantes et l’air que nous nous prenons est vraiment brûlant, presque comme si on avait un énorme sèche-cheveux qui soufflait sur nous.  Après une petite demi-heure on s’arrête, des petites boutiques de vêtements souvenirs, des enfants qui vendent des bracelets, des gens qui vous supplient presque de vous asseoir pour prendre un verre.

Nous nous arrêtons 10 minutes et nous revoilà dans le sens inverse, nous sommes 4, comme nous étions à l’avant à l’aller, nous nous mettons maintenant derrière. On ressent  beaucoup moins les secousses et j’apprécie beaucoup plus, nous sommes dans la campagne et de temps en temps le conducteur doit ralentir pour laisser passer des vaches sur les rails. Nous rentrons à Battambang pour quelques heures car l’autre temple doit être fait en fin de journée.

Vers 15h30 nous allons donc visiter un temple, mais pour cela on grimpe près, en passant par une grotte où les khmers rouges ont torturé et jeté au fond de la grotte des milliers de personnes. Les statues des tortures  quand on y regarde de plus près, sont vraiment glauques. On descend dans la grotte, des ossements humains… Nous continuons notre route vers le sommet de la montagne, nous dégoulinons,  la chaleur n’aide pas, je ressemble à une écrevisse !  Au sommet le temple et plusieurs monuments, ça valait vraiment le coup de souffrir un peu. On commence à voir des singes dans les arbres, et là autour du temple, une dizaine de singes se promène et joue. Leur ressemblance avec l’être humain est tellement fascinante. Leurs mimiques sont vraiment drôles. Il y a même une femelle qui est enceinte jusqu’au cou assise sur le bord des marches à prendre une pause, on pourrait facilement l’identifier à une femme enceinte. Nous redescendons par un très grand escalier pour rejoindre la route d’où nous sommes arrivés.

En bas notre tuktuk nous attend, mais avant de partir nous allons assister au réveil des millions de chauves-souris qui dorment tranquillement dans une grotte sur cette même route. On va s’asseoir devant la grotte, qui est perchée à plusieurs mètres de haut dans la roche. On attend la tombée de la nuit, d’où nous sommes assises, on peut aussi apercevoir une énorme tête de Bouddha sculptée dans la roche à plusieurs mètres de hauteur. Ça y est, elles se réveillent, on commence à les entendre couiner et on commence à les apercevoir tournoyer dans la grotte, et hop ça sort par centaines, elles se suivent toutes et créent un filet noir dans le ciel qui danse autour de la lune, spectacle magnifique ! La sortie des chauves-souris dure au moins 15 minutes, le flux ne s’arrête pas, il doit y en avoir des millions, c’est fou !
Une fois ce spectacle naturel terminé nous retournons sur Battambang.

Nous allons dîner et comme à chaque fois au moment de l’addition, le mélange des deux monnaies complique les choses. Petite anecdote à savoir sur le Cambodge, c’est le seul pays à utiliser deux monnaies, le riel et le dollar Américain. Nous avons donc tout le temps en poche les deux monnaies, et à chaque fois nous devons jongler avec ces deux monnaies. 4000 riel = 1$, quand vous payez avec 10$ il n’est pas rare qu’on vous donne une partie en riel et l’autre en dollar. On commence à s’y faire doucement mais ça complique les choses pour vérifier le rendu.

Demain départ pour Siem Reap et les temples d’Angkor.

Suivez-moi !

Inscrivez-vous maintenant et recevez un e-mail lorsque qu'il y a de nouveaux articles en ligne.

Je ne vendrai, donnerai ou partagerai jamais vos adresses mail. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Vintage Traveller

Theme by Anders Norén