Vintage Traveller

"On n' a jamais que la liberté que l'on se donne"

Bangkok – Thaïlande

Bangkok ou la modernité face à l’authenticité.

Une fourmilière qui ne s’arrête jamais de travailler. Une bulle de surconsommation, des galeries à perte de vue. Une bulle de pollution, des bouchons qui n’en finissent plus. Des quartiers qui ne se ressemblent pas, china town, le centre historique, le quartier du shopping et des restaurants, le quartier des routards et le monde de la nuit… Rien ne se ressemble. On passe dans un quartier vide, desservi toutefois par le métro, « National Convention Centre », une grande route, des marchands de rue, qui vivent dans leur “maison” en bois sur le bord de la route, 100 mètres plus loin d’énormes buildings. Nous allons dans le quartier du shopping, des buildings énormes, des galeries marchandes et restaurants. A côté de ça des marchands de rue de vêtements, accessoires en tout genre et nourriture habillent les trottoirs. Des marchés traditionnels sont toujours présents dans les petites ruelles. A chaque pas, les deux extrêmes se mêlent. Les taxis se mêlent au tuktuks. Les marchands ambulants se mêlent aux grands restaurants.  Nous avons passé 7 jours à Bangkok, pour attendre notre visa, le week-end ayant rallongé notre attente. Nous avons parcouru des dizaines de kilomètres, nos pieds n’en peuvent plus. Nous avons traversé la ville de long en large, en ayant l’impression d’en avoir vu qu’une infime partie. Nous avons : fait les démarches nécessaires à l’ambassade de Birmanie, visité des temples, le grand palais, assisté à une messe Bouddhiste auprès des moines, pris le bateau bus, la ligne aérienne et le métro. Nous avons fait du shopping, des marchés de nuits et le grand marché du week-end. Nous sommes allées au Zoo. Nous avons bien transpiré dans la chaleur étouffante de Bangkok. Nous avons bu des smoothies, jus de citron, mangé Mac Do avant de retourner à l’éternel riz-pâtes ! Nous sommes allées boire le jus de citron le plus cher au monde dans un sky bar où a été tourné Very bad trip. Nous avons aussi croisé beaucoup de Lady boys plus ou moins reconnaissables. Nous avons pu voir l’ampleur de l’industrie du sexe à Bangkok, sa fameuse rue  « Cowboy » où chaque bar a son lot de surprises et de Lady (boys, on ne sait plus) dénudées qui alpaguent les hommes. Nous avons vu ce quartier “nana” où tous les hommes au bar sont accompagnés sans exception d’une (d’un) thaïlandaise, ça nous fait rire jaune, ça nous donne aussi la nausée, quelle tristesse ! Bangkok, tes folies, tes extrêmes, ta chaleur, ta grandeur nous te quittons pour quelques semaines pour découvrir la Birmanie.

Suivez-moi !

Inscrivez-vous maintenant et recevez un e-mail lorsque qu'il y a de nouveaux articles en ligne.

Je ne vendrai, donnerai ou partagerai jamais vos adresses mail. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Vintage Traveller

Theme by Anders Norén